Du 14 mars au 20 mars 2016 : 11ème Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse

DDMO(03-28-14-58-22)

Cette année le don de moelle osseuse recrute au masculin
Appel à la mobilisation des hommes jeunes par l’Agence de la biomédecine Recruter davantage d’hommes comme donneurs de moelle osseuse est aujourd’hui une priorité. Le fichier français des donneurs ne recense que 34% de donneurs masculins. Or, les greffons de moelle osseuse prélevés chez les hommes de moins de 40 ans sont mieux tolérés et offrent de meilleures chances pour les malades greffés.

Cette année, la 11e Semaine de mobilisation pour le don de moelle osseuse veut donc sensibiliser particulièrement les jeunes hommes et les encourager à s’inscrire en tant que donneur sur le site www.dondemoelleosseuse.fr.   Un seul objectif : aider à guérir davantage de patients atteints de maladies du sang comme la leucémie.

Appel à tous les hommes de moins de 40 ans

Comme dans de nombreux autres pays, les donneurs de moelle osseuse inscrits en France sont très majoritairement des femmes (66%). Face à ce constat, l’Agence de la biomédecine a pour principale ambition de diversifier le registre français. Car, plus celui-ci sera riche de profils variés, plus la chance sera grande de trouver un donneur compatible pour chaque malade.

Il s’agit de :
Rééquilibrer le registre français en recrutant plus d’hommes jeunes. Paradoxalement, bien que minoritaires sur ce fichier, 59% des donneurs prélevés en France sont des hommes. Les médecins greffeurs ont constaté qu’une greffe réalisée à partir d’un prélèvement effectué chez un homme, et a fortiori un homme de moins de 40 ans, offre de meilleures chances de succès pour le patient greffé. Cette différence s’explique sur le plan immunologique, par l’absence chez les hommes des anticorps développés naturellement par les femmes lors de chaque grossesse. Or, ces anticorps compliquent la bonne tolérance du greffon de moelle osseuse après la greffe pour le malade.
Toutefois, les médecins greffeurs privilégient toujours le donneur ayant la compatibilité la plus élevée avec le patient, même s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Les femmes doivent donc poursuivre leur mobilisation pour le don de moelle osseuse !

Diversifier les origines géographiques des donneurs. Chaque malade possède son propre profil génétique, qui dépend en partie de ses origines (pays et région d’origine, racines familiales, etc.) Il est donc capital de retrouver cette diversité des profils parmi les donneurs, pour améliorer les chances de trouver un donneur compatible dans le registre français.

Pour en finir enfin, avec la peur du don

Ne pas confondre moelle osseuse et la moelle épinière La moelle osseuse est responsable de la formation des cellules sanguines et se trouve dans les os. Elle ne situe pas dans la colonne vertébrale (contrairement à la moelle épinière). Aucun risque de paralysie lorsqu’on fait un don !

Deux techniques existent pour prélever les cellules de moelle osseuse lors d’un don :
– Technique la moins connue, mais la plus pratiquée (3/4 dons) : la cytaphérèse. Il s’agit d’un prélèvement en circuit fermé qui permet de recueillir les cellules de la moelle osseuse dans le sang. La procédure qui dure environ 4 heures est effectuée dans un centre spécialisé pour ce type de prélèvement.

– le prélèvement au niveau de l’os postérieur du bassin. Il s’agit d’un acte chirurgical simple, qui nécessite au maximum 48h d’hospitalisation.

Les cellules de la moelle osseuse se régénèrent en quelques jours après le prélèvement.

Devenir donneur de moelle osseuse … une démarche simple

Capture

CatchDFA2(03-28-14-58-22)

Alors renseignez-vous et …

Ce contenu a été publié dans Evènements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *